L’aviation sportive de montagne

L’aviation sportive de montagne se pratique dans trois types de sites distincts :

1) LES GLACIERS :

C’est une activité sportive de haut niveau technique pour le pilotage, nécessitant la connaissance de la montagne, ce qui conduit à des effectifs restreints.  La vie des glaciers, l’aérologie des massifs, la connaissance des différents types de neige est nécessaire.

Ce n’est pas une activité de masse, mais qui se mérite, reste discréte et nécéssite rigueur, discipline, application, autant de qualités habituelles des montagnards  

Les sites fréquentés sont peu nombreux, les nombre de glaciers autorisés étant limité. 

L’environnement est préservé, nos avions sont équipés depuis 1997 de silencieux efficaces que nous avons fait construire et agréer, et des  hélices  permettant encore une réduction du bruit.

De plus,  nos pilotes pratiquent surtout en hiver, à une époque ou les alpinistes sont rares.

 

2) LA MOYENNE MONTAGNE

Pour nos pilotes, cette catégorie permet d’exploiter la difficulté du pilotage et d’acquérir la rigueur et la précision, sources  de belles satisfactions, tout en profitant de la nature et sans affronter les difficultés supplémentaires des glaciers.

La plupart des altisurfaces fréquentées sont en sites isolés, parfois prés d’un refuge, d’un gîte.

Les rencontres favorisant la convivialité avec les habitants ou les  hôtes. Cette fréquentation permet de participer à l’animation des sites ruraux et à la diversité de l’économie locale, utile en particulier dans les zones à faible densité ou peux favorisées.

Les altiports  sont plus  fréquentés  par "l’aviation générale" cherchant des services aéronautiques et/ou une structure d’accueil.

 

3) L'AVIATION VERTE, DE CAMPAGNE ET TERROIR

Elle s’exerce sur des pistes de campagne de difficultés variables, souvent privées, et  certaines ont des caractéristiques d’altisurfaces. Comme en moyenne montagne, c’est un apport à la vie et à l’animation locale. Outre l’intérêt des pilotes pour la nature, ceci contribue à son entretien, et cela constitue un excellent  perfectionnement  compte tenu de la diversité des caractéristiques de ces pistes.

 

Comme on peut le constater: il s’agit d ‘une aviation caractéristique  et  spécifique qui se différencie totalement de l’aviation  d’affaires, le vol aux instruments et utilisation d’aérodromes contrôlés, donc nécessitant des infrastructures à la charge de la collectivité.

 

 

 

 

 





En cumplimiento con Ley 34/2002 de servicios de la sociedad de la información, te recordamos que al navegar por este sitio estás aceptando el uso de cookies propias y ajenas. Acepto + info